Vincent Peirani & Emile Parisien

Saveurs Jazz Festival 2014

 

 

Vincent Peirani & Emile Parisien duo Art, « Belle époque », Act Music, 11 mars 2014

http://www.vincent-peirani.com/
http://www.emileparisienquartet.com/
La genèse de ce duo doit sans doute à l’initiative de Daniel Humair. En effet, Emile Parisien et Vincent Peirani se rencontrent en novembre 2009, alors que le batteur – insatiable découvreur de talents et de sons nouveaux – les invite à partager la scène avec lui. C’est à la suite de ce concert qu’il décide de créer son quartet Sweet & Sour. En trois ans de tournées et de concerts, les liens tant musicaux qu’humains entre Parisien et Peirani entre se renforcent, à tel point que plusieurs personnes leur demandent de jouer en duo.
Le voeu se réalise en 2012. Tandis que le Sweet & Sour est invité à jouer au Jarasum Jazz Festival en Corée du Sud. Jae Jin In, le directeur du festival leur propose de jouer en duo dans un club.
Siggi Loch, le célèbre patron du label allemande ACT, est conquis par la formule et leur  demande d’enregistrer ensemble pour lui un album inspiré du répertoire de Sydney Bechet.
Pariesien et Peirani se plongent alors dans ce repertoire qu’ils revisitent avec talent et imagination.
Selon leur proper aveu : “La création de ce répertoire nous a plongés dans un état d’euphorie, de légèreté, mélangeant nos influences allant de la musique populaire aux compositeurs du début du XXème en passant par le jazz bien sûr ou encore les musiques du monde. Tous ces éléments réunis ont fait écho à un état d’esprit, un temps où les gens s’amusaient, étaient insouciants, curieux, heureux de découvrir de nouvelles choses. En d’autres termes : La Belle Époque ! »
Respectivement lauréats des Prix Django Reinhardt du Meilleur Musicien de l’année 2012 et 2013, largements adoubés par leurs pairs (Peirani tourne en particuliers avec Youn Sun Nah, et Parisien est sideman dans d’innombrables projets), les deux protagonists de ce duo d’élite laissent éclater ici toute la palette de leur talent. “Belle époque” est un album inventif et jubilatoire, où l’on ressent en permanence l’immense connivance et complémentarité entre ses deux membres, exercice d’autant plus difficile que les tessitures et sonorities des deux instruments se recoupent et se superposent largement. Loin de se “marcher sur les pieds”, les deux musiciens offrent un subtil entrelacement de sonorities et de questions/réponses dans un jeu de miroir en perpetual renouvellement, et à l’imagination debride. Ils nous rappellent au passage que Sidney Bechet était le saxophoniste soprano préféré d’un certain John Coltrane. La boucle est bouclée.
©Bob Garcia

 

 




© 2014 JazzActu.tv Accueil | Contact
www.jazzactu.tv
Mention légales