Ronald Baker, « Ronald Baker Quintet, Celebrating Nat King Cole »

Cristal Records, 3 novembre 2014

 

 

http://www.ronaldbakerquintet.net

De toute évidence, Ronald Baker appartient bien by the body and soul à la prestigieuse famille des trompettistes chanteurs, à laquelle le grand Louis Armstrong a donné ses lettres de noblesse, voilà presque un siècle. Enfant naturel et doué d’Eddie Jefferson et John Hendricks (pères fondateurs du style vocalese ), il sait aussi tout ce qu’il doit à Nat King Cole, un des crooners inégalé à ce jour. Il était donc inévitable, qu’un jour ou l’autre, l’hommage appuyé et vibrant à ce King universel se concrétise enfin.

Pour le septième album du groupe, Ronald Baker et les siens ont décidé d’adapter les mélodies et les compositions parmi les plus représentatives de la carrière de Nat King Cole. Tout en s’imprégnant de l’univers musical bien particulier du petit garçon de Chicago devenu l’immense chanteur que l’on sait, le quintet de Ronald Baker ne voulant pas se contenter d’une relecture classique de ses célèbres standards, livre ici son travail le plus abouti : ré-harmonisations, modifications des styles, des tempi voire des métriques, réécritures et démarcations en nombre, créations de medleys aux transitions et mélanges de timbres audacieux, riffs et chœurs originaux, « spéciaux » déchaînés, ou ballades et medleys nostalgiques, respect des paroles et de la tradition de l’enregistrement live en grand studio (l’Alhambra) avec des micros à lampes et à rubans… même si un esprit très messengers continue de planer dans le quintet, ce septième opus se doit de sonner différemment des précédents, de séduire en surprenant, tout en honorant le Jazz et la musique du grand Nat. Cerises sur le gâteau, en clin d’œil aux grandes sessions Capitol, un ensemble de cordes rompu aux accompagnement de jazzmen viendra enrichir medleys et ballades, et surtout la venue de solistes prestigieux tels Michele Hendricks (scat vocal), Jesse Davis ( alto sax qui a fait développer pour l’occasion un nouvel instrument), du batteur Mario Gonzi (Vienna art Orchestra et spécialiste de King Cole ) et la toujours chaleureuse présence matinée de blues de China Moses, tous enthousiasmés par le propos du disque, viendront des quatre coins d’Europe contribuer à la réussite de cet enregistrement.

©Cristal Records

 

 




© 2014 JazzActu.tv Accueil | Contact
www.jazzactu.tv
Mention légales