Monty Alexander

« Harlem Kingston Express Vol2, The River Rolls on »

Motema, 11 avril 2014

 

 

Suite logique du « Harlem –Kingston Express » de Monty Alexander, qui avait été nominé pour le Grammy du meilleur album reggae. Ce second volume s’annonce comme un point culminant dans la carrière de Monty Alexander. Le jazzman new-yorkais d’origine jamaïcaine a fait de nombreux adeptes grâce à cette signature sonore si particulière : Un subtile mélange musical à la fois américain et caribéen. Au cours de ses six décennies de carrière, Monty Alexander a su marier le jazz américain, les chansons populaires et la musique de sa Jamaïque natale. Le New-York Times l’a récemment décrit comme « un pianiste effervescent, ainsi que l’une des exportations musicales dont la Jamaïque peut être la plus fière ». Le Wall Street Journal l’a à son tour dit de lui qu’il était « sans doute le premier à combiner la musique jamaïcaine et le jazz nord-américain –et à coup sûr celui qui a le mieux réussi » ; ils ont par ailleurs déclaré que « le mélange de jazz et de reggae d’Alexander est la combinaison parfaite pour passer un moment outrageusement bon. »

« Harlem-Kingston Express Vol. 2: The River Rolls On » constitue à ce jour l’intégration la plus complète de son double-héritage musical. Il sort le 22 avril chez Motéma / Membran. Le premier volume de Harlem-Kingston Express avait été accueilli très chaleureusement à la fois par les fans de jazz et de reggae et par les critiques. Pour ce nouvel album, Alexander a réuni le groupe de ses premiers enregistrements studio, aux studios Avatar et Dubway à NY. En plus des membres du premier volume du projet – Alexander (piano), Hassan Shakur (basse acoustique), Karl Wright et Obed Calvaire (batterie), Andy Bassford et Yotam Silberstein (guitare)- on retrouve également Earl Appleton au clavier, Joshua Thomas à la basse électrique et le percussionniste Courtney Panton. Ils jouent un mélange de morceaux originaux d’Alexander (qui sont eux- mêmes « macérés » dans un cocktail de musique caribéenne, de jazz américain et de R&B), mais aussi des standards réinterprétés par Alexander, des classiques de la soul “People Make the World Go Round” et “What’s Going On” (ici rebaptisé “Wa’a Gwan”), ainsi que le monument reggae de Jimmy Cliff “The Harder Come.” L’épouse d’Alexander, la chanteuse franco-italienne, Caterina Zapponi, le rejoint sur le titre éponyme de l’album. A ne rater sous aucun prétexte : “Love Note” d’Alexander avec ses amis George Benson, Ramsey Lewis et Joe Sample dans une version live de “Redemption Song” de Bob Marley, enregistré live

en 2005 avec le vocaliste Wendel Ferraro … et d’autres morceaux live jamais sortis, la chanson folk jamaïcaine “Linstead Market” et le titre d’Alexander “Regulator (Reggae-Later),” tous les deux extraits du concert original de 2011 « Harlem-Kingston Express », au Dizzy’s Club Coca Cola. « Harlem-Kingston Express Vol. 2: The River Rolls On » réussit à incarner cette carrière si singulière tout à la fois au présent et dans un retour aux sources : celles de ses années adolescentes où il jouait dans des sessions dirigées par les pionniers du reggae, Clement “Coxsone” Dodd, Duke Reid et Chris Blackwell, amis aussi ses premières années aux Etats-Unis où il a eu le privilège d’enregistrer et de jouer avec des icônes comme Frank Sinatra, Milt Jackson et Ray Brown, pour ne citer qu’eux.

© Motéma (traduit par Aurore Perchet et remanié par Christophe Le Breton)

 

 




© 2014 JazzActu.tv Accueil | Contact
www.jazzactu.tv
Mention légales