Manu Katché, « Manu Katché Live in concert »

ACT Music, 26 août 2014

 

 

Manu Katché « Song For Her » from the live album « Manu Katché – Live in Concert » on ACT Music & Vision; available on CD, LP, mp3 and high res download everywhere on August 22, 2014. www.actmusic.com
Recorded live at Jazzclub New Morning, Paris, June 16, 2014
Manu Katché – drums
Luca Aquino – trumpet
Tore Brunborg – saxophone
Jim Watson – piano & Hammond B3
Catégorie
Musique
Licence
Licence YouTube standard

 

Manu Katché (batterie), Luca Aquino (trompette), Tore Brunborg (saxophones), Jim Watson (piano & orgue Hammond)

Batteur virtuose et polyvalent, Manu Katché possède une solide formation de percussionniste acquise au CNSM. Mais c’est vers le jazz et la pop qu’il choisit de s’orienter. Il a joué et/ou enregistré avec Goldman, Souchon, Chedid, Catherine Lara, Michel Jonasz. Mais il doit sans doute l’explosion de sa carrière à Peter Gabriel qui lui demande de tenir la batterie pour l’album « So ». Sa technique et sa sonorité immédiatement identifiables lui permettent d’enregistrer pour les plus grands musiciens de pop internationaux, de Joni Mitchell à Sting, en passant par Dire Straits, Tears for Fears, en passant par Tracy Chapman, Youssou N’Dour ou… Michel Petrucciani…

Ses multiples talents sont largement reconnus et récompensés. Il obtient une première Victoire de la Musique pour « Meilleurs arrangements » en 86, seconde Victoire en 87 au titre de « Meilleur musicien de studio » ; puis il est sacré « Best coming up drummer of the year » la même année par « Modern Drummer », sa troisième Victoire de la Musique en 1996 pour la B.O. du film « Un Indien dans la ville ». En 96, le Drum Festival de Montréal lui décerne un award.

Manu Katché a également été révélé au grand public par ses apparitions télévisuelles et radiophoniques. De 2007 à fin 2010, il animait sur Arte « One Shot Not » tous les jeudis vers 23h. Fin mars 2010, il a présenté une nouvelle émission « Musicalities » sur France Inter de 22h à minuit.

Le jazz reste sa passion. En 2004, il tourne sur les scènes du monde entier avec son groupe « Manu Katché Tendances ». Puis il publie les albums  » Neighbourhood », enregistré avec le saxophoniste Jan Garbarek (2005), « Playground » (2007), « Third Round » (2010) et « Manu Katché » (2012) sur le fameux label ECM

Ce nouvel opus, enregistré en public le 16 juin 2014 au New Morning, à Paris, prouve une fois encore l’attirance du batteur pour le jazz « nordique ». Le quartet que présente le batteur sur scène ce soir-là a donné 130 concerts l’année précédente, ce qui lui confère une très grande cohésion. Le trompettiste Luca Aquino, qui remplace avec brio l’excellent Niels Petter Molvaer, donne la réplique au non moins excellent saxophoniste Tore Brunborg.

Les « soufflants » sont soutenus par la solide rythmique constituée de Manu Katché et du brillant pianiste Jim Watson, qui, en l’absence de bassiste, développe un accompagnement de basses solide et riche à l’orgue B3.

L’album frappe d’emblée par sa construction. En guise d’introduction, de longues secondes d’applaudissement plongent l’auditeur dans l’ambiance du New Morning. Le premier morceau s’étire longuement, installe le climat et capte l’attention de l’auditeur.

Les compositions de Manu Katché s’enchaînent ensuite sans temps mort, restituant le « timing » du concert idéal. Les arrangements sont d’une efficacité redoutable. Mais loin d’enfermer les solistes, ils leur laissent la possibilité de s’exprimer longuement. L’auditeur appréciera entre autre les solos de batterie époustouflants de technique et d’énergie de Manu et les chorus de piano brillants de Jim Watson.

Rompu à la scène, le batteur alterne avec science les climats, de la balade minimaliste au thème au groove funky et parvient même à faire chanter toute la salle du New Morning sur le riff du dernier morceau.

L’album se termine comme il commence, sur les applaudissements du public, scandant un rappel qui sera le dernier morceau du disque. La suite au prochain concert.

Ce live parvient à capter un moment de connivence et de partage entre un groupe et son public, une parenthèse de spontanéité et de sincérité, ou transparaît le plaisir évident de musiciens qui s’écoutent et s’apprécient mutuellement. Tout cela est une efficacité redoutable ! Une parfaite réussite !

©Bob Garcia

 

 




© 2014 JazzActu.tv Accueil | Contact
www.jazzactu.tv
Mention légales