Jacques Vidal, « Cuernavaca »

Soupir Editions, 29 septembre 2014

 

 

http://www.jacquesvidal.com
Isabelle CARPENTIER voix lead
Pierrick PEDRON saxophone alto
Daniel ZIMMERMANN trombone
Jacques VIDAL contrebasse
Xavier DESANDRE-NAVARRE batterie et percussions
et
Cynthia ABRAHAM soprano
Amélie PAYEN alto
Larry BROWNE ténor
Sylvain BELLEGARDE basse

Jacques Vidal se passionne pour la musique de Charles Mingus. Après « Mingus Spirit » et « Fables Of Mingus », le contrebassiste propose ce troisième album-hommage à la gloire de son idole.

Jacques Vidal explique sur le livret de l’album « Pour ce nouvel album, c’est la couleur ‘Blues’ et ‘Gospel’ de Mingus que j’ai privilégiée, des genres qui ont façonné sa personnalité musicale presque autant que la musique classique ou Duke Ellington. Comme d’habitude, je n’ai pas cherché à « interpréter » Mingus, à jouer sa musique à l’identique, mais à la restituer avec des arrangements qui me permettent, sans le contredire, en gardant le fond (son énergie caractéristique) d’apporter ma sensibilité, ma culture, mes références. Je recherche des orchestrations qu’il n’utilisait pas. J’ai fait appel au talent de Maël Oudin pour certains arrangements et ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec lui.
 »

Sur les 9 thèmes de l’album, 3 sont signés de Jacques Vidal. Dans le livret, encore, Vidal livre de précieuses indications sur la genèse et/ou le traitement de chaque titre.

Ainsi, pour le morceau d’ouverture de l’album Vidal donne le ton et décide de fusionner deux titres de Mingus, « Wednesday Night Prayer Meeting » et «  Better Git it in Your Soul » car « ils sont de même formule rythmique, et que les grilles d’improvisation sont de même structure, celle du blues. »

Pour le morceau titre de l’album, Cuernavaca, Vidal explique : « Je me suis inspiré de l’atmosphère du beau livre d’Enzo Comann « Mingus, Cuernavaca » (éd. Rouge profond, 2003). Cormann imagine, avec un lyrisme cru, les dernières heures de Mingus, dans la ville mexicaine de Cuernavaca où nombre de musiciens américains ont séjournés. »

C’est bien d’atmosphère et de lyrisme qu’il est question encore, quand Vidal revisite « Eclipse », un thème écrit par Mingus pour Billie Holiday, après l’avoir entendue chanter « Strange Fruit » ; ou quand il signe l’émouvant « For Lester », sur un texte extrait du livre de Cormann.

Un album très réussi, riche en climats qui nous fait découvrir à travers l’écriture et les arrangements très personnels de Jacques Vidal et de Maël Oudin une nouvelle facette de l’univers du génial Charles Mingus.

©Bob Garcia

 

 

 

 




© 2014 JazzActu.tv Accueil | Contact
www.jazzactu.tv
Mention légales