Ambrose Akinmusire

« The Imagined Savior is The Easier to Paint »

Blue Note, 11 mars 2014

 

 

Walter Smith III (saxophone), Sam Harris (piano),  Harish Reghavan (basse), Justin Brown (batterie)

Invités : Charles Altura (guitare), OSSO String Quartet, Becca Stevens, Theo Bleckmann et Cold Specks (vocal)

http://www.ambroseakinmusire.com/

Ambrose Akinmusire a été très tôt reconnu et adoubé par ses pairs. Avant l’âge de 18 ans, il avait déjà joué avec des musiciens aussi réputés que les saxophonistes Joe Henderson, Joshua Redman, Steve Coleman, et le batteur Billy Higgins. Il décroche son diplôme de la prestigieuse Berkeley High School de Boston en 2000, puis il étudie à la Manhattan School of Music de New York, où il obtient en 2005 un Bachelor’s Degree. En 2007 Akinmusire remporte deux des plus prestigieux concours de jazz au monde, le Thelonious Monk International Jazz Competition (devant un jury incluant les trompettistes Quincy Jones, Herb Alpert, Terence Blanchard, Hugh Masekela, Clark Terry et Roy Hargrove) et le Carmine Caruso International Jazz Trumpet Solo Competition (International Trumpet Guild (ITG), qui se tient à l’Université d’Arizona à Tucson). En 2012, il est lauréat du Grand Prix de l’Académie du Jazz, « meilleur disque de l’année » pour l’album When The heart Emerges Glistening, le premier qu’il signait sur le label Blue Note.

The Imagined Savior is The Easier to Paint confirme les promesses du précédent album et marque une nouvelle étape dans la recherche musicale d’Ambrose Akinmusire, qui confie volontiers : « 

Douze des treize que contient l’album sont de sa plume. Ambrose s’appuie sur un groupe d’une grande cohésion constitué d’amis de longue date collaborant fréquemment, auxquels il laisse une large place pour s’exprimer et improviser.

Sa palette musicale s’élargit encore grâce à la contribution du guitariste Charles Altura, du OSSO String Quartet et des chanteurs Becca Stevens, Theo Bleckmann et Cold Specks. La voix prend une place importante dans l’album et ouvre de nouvelles perspectives. Ambrose Akinmusire s’inspire souvent pour ses compositions de trames narratives et de portraits de personnages détaillés qu’il écrit lui-même. Pour chacun des titres chantés, le trompettiste a donné aux chanteurs une idée générale, leur laissant ensuite le soin de la développer dans leurs paroles. Ainsi, Becca Stevens lui a apporté la musique et le texte de Out Basement (ed), tandis que Bleckmann et Cold Specks ont respectivement écrit les paroles de Asiam (joan) et de Ceaseless inexhaustible Child (cyntoia Brown) sur des musiques composées par le leader.

Excellent album d’un grand trompettiste qui pourrait bien marquer sa génération !

©Bob Garcia

 

 

 




© 2014 JazzActu.tv Accueil | Contact
www.jazzactu.tv
Mention légales