Alfredo Rodriguez, « The Invasion Parade »

MacAvenue Records, 3 mars 2014

 

 

http://www.alfredoartist.com/

Alfredo Rodriguez est né à La Havane. Son père, chanteur et présentateur de télévision très populaire, le pousse vers le piano dès l’âge de 7 ans, contre l’avis d’Alfredo qui préférait les percussions. Alfredo devra attendre d’avoir 10 ans pour les pratiquer. Son jeu de piano aujourd’hui reflète cette attirance pour les percussions.

Diplômé du Conservatoire Amadeo Roldan, puis de l’Instituto Superior d’Arte, il joue les musiques populaires de Cuba, sur scène, dès 14 ans, au sein de l’orchestre de son père. A 15 ans, il découvre le jazz à travers le fameux « Köln Concert » de   sur un disque que lui offre son oncle. Son jeu de piano s’enrichit alors de multiples influences jazzistiques.

En 2006, il est invité au Festival de jazz de Montreux et joue en privé pour Quincy Jones, qui lui fait aussitôt part de son désir de travailler avec lui.

En 2009, il s’installe aux Etats-Unis, où il vit toujours, et sort deux ans plus tard sur le label Mack Avenue Records son premier album « Sounds of Space », produit par Quincy Jones,

Avec son nouvel album « The Invasion Parade », Alfredo Rodriguez continue d’explore encore ses souvenirs de Cuba et de sa culture. Le titre de l’album fait d’ailleurs directement référence à la parade annuelle qui se déroule à Santiago de Cuba pour commémorer l’invasion des rue de la ville par les citoyens manifestant leur bonheur après la victoire de l’armée de libération de Fidel Castro. Lors de ce défilés, les danseurs, musiciens et percussionnistes laissent exploser leur joie.

Quincy Jones, qui coproduit l’album a sollicité des musiciens prestigieux tels que la chanteuse et contrebassiste américaine Esperanza Splading, le batteur et percussionniste portoricain Henry Cole, ou le bassiste bulgare Peter Slavor, pour un répertoire de neuf titres, constitué de compositions et de reprises archi rabâchées telles que Gantanamera ou Que Saz, Que Saz, Que Saz, auquel il apporte un lifting salutaire.

Alfredo Rodriguez livre de belles mélodies qui ressemblent à des chansons populaires ou s’en inspirent. Ses solides bases pianistiques lui permettent de développer des improvisations riches et un vocabulaire harmonique résolument moderne. Mais son jeu, éminemment rythmique, héritage direct de sa passion de jeunesse, évoque celui d’une batterie.

Il semble aussi à l’aise pour écrire un arrangement de section de cuivre sur Cubismo, (un air de salsa revisité), que pour réharmoniser de façon ingénieuse la très classique ballade Viente Anos.

A l’arrivée, The Invasion Parade est un riche mélange d’expressions musicales variées, de rythmes explosifs, mais aussi de mélodies sensibles.

Alfredo Rodriguez s’affirme comme un pianiste majeur qui nous réserve encore de belles surprises.

©Bob Garcia

 

 




© 2014 JazzActu.tv Accueil | Contact
www.jazzactu.tv
Mention légales